COMMENT
image/svg+xml
le site
« Ah bon ? J'suis pas obligé de faire des rimes là ? »
Mode EN RAPPORT
infos image/svg+xml commentaires image/svg+xml ... téléchargement image/svg+xml
  1. Touchez pas au prestige
infos image/svg+xml
- Infos sur ce morceau -Date2014Durée4:02StylesRapAmbiances/TonsIncarnation personnageIroniqueThèmesNéolibéralismePatronatJ'incarne une sorte de prêcheur néolibéral, tel ceux que l'on retrouve dans bon nombre de médias. Je vante jusqu'à l'aveuglement, les bienfaits du libre marché, cette doctrine que je décrète comme étant irremplaçable. Dans mon discours habituel, j'occulte la cause du salarié, et encense de manière viscérale celle du patron.
couv album correspondant
Extrait de Voir ensemble
  1. Touchez pas au prestige
commentaires image/svg+xml ...
- Commenter ce morceau -
smiley souriresmiley riresmiley oeilsmiley tristesmiley languesmiley surprissmiley perplexesmiley evil_souriresmiley evil_riresmiley evil_tristesmiley evil_langue
Signé (ou non) :Votre site web :

/!\ Les commentaires contenant des liens URL seront d'abord placés en attente de validation
  1. Touchez pas au prestige
téléchargement image/svg+xml
- Télécharger ce morceau -
Cliquer sur l'icône du format choisi et patienter quelques instants.
MP3
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
OGG
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
FLAC
...
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
infos image/svg+xml commentaires image/svg+xml ... téléchargement image/svg+xml
  1. Le simulateur
infos image/svg+xml
- Infos sur ce morceau -Date2014Durée4:26StylesRapAmbiances/TonsFictionRécitThèmesPrécaritéNéolibéralismeDans cette fiction, j'ai réussi à fabriquer une machine qui simule dans le cerveau une existence de précarité. Ayant capturé une personne de milieu politique ou économique, dont le discours se veut très anti-social, je lui fait subir une expérience des plus difficiles dans ce simulateur.
couv album correspondant
Extrait de Voir ensemble
  1. Le simulateur
commentaires image/svg+xml ...
- Commenter ce morceau -
smiley souriresmiley riresmiley oeilsmiley tristesmiley languesmiley surprissmiley perplexesmiley evil_souriresmiley evil_riresmiley evil_tristesmiley evil_langue
Signé (ou non) :Votre site web :

/!\ Les commentaires contenant des liens URL seront d'abord placés en attente de validation
  1. Le simulateur
téléchargement image/svg+xml
- Télécharger ce morceau -
Cliquer sur l'icône du format choisi et patienter quelques instants.
MP3
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
OGG
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
FLAC
...
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
infos image/svg+xml commentaires image/svg+xml ... téléchargement image/svg+xml
  1. Winner
infos image/svg+xml
- Infos sur ce morceau -Date2017Durée3:52StylesRapElectroAmbiances/TonsIroniqueEnergiqueThèmesRéussite individuellePatronatJe m'adresse d'abord à une personne dite "lambda" en lui faisant miroiter une certaine réussite pour laquelle il ne faut pas trop s'encombrer de scrupules. Je raille ensuite un certain mythe du "winner" monté en épingle pour faire croire que tout le monde a ses chances et que le messie économique existe, alors qu'en fait, il est surtout question d'exploiter le contexte, ainsi que le temps et l'énergie d'autrui. Je fini par faire constater que le dogme économique ne jure que par les "winners", hélas au détriment des autres.
couv album correspondant
Extrait de Faut de tout pour faire un son
  1. Winner
commentaires image/svg+xml ...
- Commenter ce morceau -
smiley souriresmiley riresmiley oeilsmiley tristesmiley languesmiley surprissmiley perplexesmiley evil_souriresmiley evil_riresmiley evil_tristesmiley evil_langue
Signé (ou non) :Votre site web :

/!\ Les commentaires contenant des liens URL seront d'abord placés en attente de validation
  1. Winner
téléchargement image/svg+xml
- Télécharger ce morceau -
Cliquer sur l'icône du format choisi et patienter quelques instants.
MP3
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
OGG
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
FLAC
...
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message

TOUS LES BILLETS

Bienvenue

Mon siteMon parcours« J'ai bel et bien fini de me prendre la tête avec la programmation de ce foutu site… Ouf ! [...] »SUITE 10/09/2013

Ne vous laissez pas avoir par les ''nouvelles'' extrêmes droites - PARTIE 1

PolitiqueManipulationIntolérance« Ce billet pourrait s'adresser tout particulièrement à la jeunesse dite "issue des quartiers" (et accessoirement de l'immigration). Ce n'est pas un jugement brut sans prendre en compte le fait que tous ne tombent pas dans ce piège qui leur est tendu. [...] »SUITE 01/11/2013

Ne vous laissez pas avoir par les ''nouvelles'' extrêmes droites - PARTIE 2

PolitiqueManipulationIntolérance« Dans mon précédent billet, j'évoquais en France, le contexte dans lequel l'extrême droite avait tranquillement fait son bonhomme de chemin, surfant sur le désarroi généralisé d'une bonne partie du peuple. J'en reviens maintenant au présent. [...] »SUITE 02/11/2013

Macho, homophobe, ça rend pas plus viril

DiscriminationsHomophobieSociété« S'il y a un cliché qui revient sans arrêt dans la musique que je peux aimer et pratiquer c'est bien celui-ci : le bon gros gangsta entouré de bitches, pour bien afficher, jusqu'au grotesque, qu'il est "du bon côté de la barrière". [...] »SUITE 02/12/2013

Le luxe de se plaindre

NéolibéralismeSocial« Oyé braves gens ! Je viens vous faire part d'un terrible constat : il y a au dessus de vous, des personnes qui souffrent. Comment ? Vous ne ressentez pas leur souffrance ? C'est sans doute que vous êtes trop préoccupés par votre petit confort, vos petits ennuis, ou votre petite précarité quotidienne. [...] »SUITE 29/04/2014

Rap, qu'avez-vous à dire pour votre défense ?

RapPréjugés« "Accusé Rap, voici les faits qui vous sont reprochés. Trouble à l'ordre public de la musique. Perversion de la jeunesse. Incitation au meurtre. Que votre avocat s'exprime à présent. [...] »SUITE 29/08/2014

Fin de repas tragique

Charlie HebdoReligionInégalités« Nous sommes vers la fin d'un repas. Autour de la table, ça digère plus ou moins bien… Puis survient l'incident. Un des invités, sans doute un peu éméché, enchaîne des blagues d'une certaine lourdeur. [...] »SUITE 02/02/2015

Sous l'emballage, la musique

MarketingIndustrie musicaleMa musique« Au commencement, étaient simplement des sons, émis par divers instruments ou autres moyens, généralement en vue d'une certaine esthétique, rien de plus. [...] »SUITE 19/04/2015

Entre désarroi et n'importe quoi

PolitiqueLuttes sociales« Le monde d'aujourd'hui rappelle un constat évident, sauf si la mauvaise foi nous empêchait de le faire. Depuis fort longtemps, il n'y a jamais eu autant de concentration de richesses, de précarité, même dans les pays dits "riches". [...] »SUITE 29/07/2015

Ce n'est plus du Rap

RapIndustrie musicale« Je débute ce texte en précisant d'emblée que je ne suis pas une encyclopédie vivante du genre musical que je défends et pratique. Mais je prétends posséder la base de connaissances pour identifier ce que l'on nomme le Rap. [...] »SUITE 18/06/2016

Ça casse les urnes !

PolitiqueDémocratieMédias« Le décor est planté. Immobile depuis des décennies. Le cycle est toujours identique, et il débute comme ceci : la déception d'un mandat où la majeure partie des gens a fini par réaliser sa "mauvaise pioche" d'il y a quelques années. [...] »SUITE 06/04/2017

Il est interdit d'interdire (d'exploiter)

Lutte des classesViolence socialeNéolibéralisme« Il est des périodes de contestation généralisée qui marquent l'histoire d'un pays. Jusque dans ses slogans, parfois radicaux, dont on se souvient encore aujourd'hui. [...] »SUITE 21/04/2018

La nécessaire ''impolitesse'' de la contestation

Gilets jaunesRépressionDémocratie« En conclusion de mon précédent billet, j’avais émis l’hypothèse d’un mouvement de contestation du peuple, du moins, d’une partie. Il n’était pas très surprenant qu’elle finisse par se produire un jour sous une forme ou une autre [...] »SUITE 02/03/2019

Hypocrisies

HypocrisieIntoléranceReligion« Commençons par les faits. Deux jeunes femmes discutent en live sur Instragram. [...] »SUITE 04/03/2020

Coronavirus : Ce qu'il nous montre

CoronavirusSantéInégalités« C'est malheureux pour vous, mais il a fallu que je fasse irruption sur Terre, comme une bien mauvaise surprise réservée à l'humanité, une malédiction des temps modernes. [...] »SUITE 24/03/2020

Menacés, les puissants se défendent !

RépressionMédiasMépris de classe« Mes chers (puissants) semblables, l'heure est grave. Vous devez réaliser à quel point le mécontentement, la colère, s'accumulent envers nous ces dernières années. Il semblerait qu'il devienne de plus en plus difficile de les contenir. [...] »SUITE 08/01/2021
icone rubrique bonus

Billets


Le luxe de se plaindre
NéolibéralismeSocial29/04/2014image plaque or diamantsOyé braves gens ! Je viens vous faire part d'un terrible constat : il y a au dessus de vous, des personnes qui souffrent. Comment ? Vous ne ressentez pas leur souffrance ? C'est sans doute que vous êtes trop préoccupés par votre petit confort, vos petits ennuis, ou votre petite précarité quotidienne.

Laissez-moi rétablir la vérité, ou plutôt, laissez-moi vous culpabiliser, car vous êtes en très grande partie responsables du malheur de ceux qui souffrent. Ces dernières décennies, trop d'entre vous n'ont eu de cesse de se soigner lorsqu'ils étaient malades, d'avoir un habitat décent lorsqu'ils souhaitaient se loger, ou encore d'avoir un salaire suffisant, lorsqu'ils désiraient simplement subvenir à leurs besoins. Tout autant d'indécents privilèges bien trop coûteux ! Vous m'exaspérez, chaque fois que vous avez recours à je ne sais quel service social, dont vous profitez allégrement, parfois même jusqu'à ce que cela vous ait vraiment rendu service ! Scandaleux… Oh mais, par bonheur, j'en vois parmi vous se rallier à ma cause lorsqu'il s'agit de taper sur le train de vie très luxueux que peuvent connaître petits fonctionnaires, enseignants, chômeurs ou encore clandestins étrangers, grâce à de sournoises "combines". A cela, je dis merci. Merci de ne pester qu'après ceux qui sont à côté et en dessous de vous, mais jamais au dessus.

Parce qu'il n'y a pas besoin d'accabler davantage ceux au dessus de vous ; leur situation est déjà assez alarmante. L'étouffement est proche. N'entendez-vous pas les gémissements des victimes du poids insupportable des "charges" qui leur est imposé ? Quelles charges ? Mais VOUS bon sang ! Vous êtes des boulets permanents, enchaînés au pieds des grands bienfaiteurs qui ne peuvent accomplir correctement leur mission : apporter la croissance, l'innovation, et pourquoi pas, les emplois (Mais pas trop non plus, c'est que ça en fait des salaires). Vous n'avez toujours pas compris qu'il fallait des bonnes concentrations de richesses privées, pour mieux pouvoir les redistribuer demain, voire après demain, voire après-après demain, où vous aurez enfin le droit de vous dé-serrer la ceinture, merci de patienter… Une belle fable ? Non, une nécessité, parce que le chanta... euh la mondialisation te tiens par les parties, petit peuple. Tu ne veux pas d'un salaire qui ne s'aligne plus vraiment sur le coût de la vie ? C'est que tu n'es pas "moderne" et "adapté" à ce merveilleux monde ; celui que l'on t'impose, pour ton bien.

Mais comment ? J'en entends qui restent bloqués sur cette vieille histoire de concentration de richesses ? Ils avanceraient l'idée de ponctionner davantage les grands bienfaiteurs de l'Humanité ? Ils prétendraient que la part reversée aux salaires n'aurait jamais été aussi éloignée de celle des profits pourtant en hausse ? Mais je n'ai pas cette version des faits, moi qui suis toujours à l'affût de la moindre toute petite vacherie, le moindre petit impôt diabolique d'un Etat bien trop communiste à mon goût (ne riez pas). Ma spécialité ? Me plaindre continuellement de façon obsessionnelle de ce goulag fait de taxes et de mépris pour les entrepreneurs courageux qui ont la fibre de la "gagne". A tel point qu'on finirait par penser que le salarié (mot peu souvent utilisé dans mon discours, avec "salaire") n'aurait aucun mérite dans cette affaire. Oui, qu'on se le dise, le courage c'est d'affronter la terrible menace d'odieux impôts confiscatoires, puisque les plus fiers winers vous le diront : "C'est moi et moi seul qui a réussi, sans mes salariés et tout un contexte autour, na !". Mais re-comment ? J'en entends dire qu'aucune réussite n'est isolée de son contexte ? Pfff… C'est comme prétendre que le magot de Facebook ne reposerait que sur les données et contenus fournis par ses utilisateurs, sans lesquels il ne serait rien. Alors par pitié, cessez de demander à ce que l'on "vole" ces héros du business. Leur entière fortune est légitime et naturelle, tout comme la loi de l'argent sur terre, bien avant la préhistoire (Je dis ce que je veux, ok ?!).

Mais c'est pas vrai ! J'en entends encore affirmer que ma vision de la réalité serait totalement déformée ! Je serais tellement à fond dans mon trip, que la moindre décision politique d'apparence "gauchisante" me ferait monter au créneau jusqu'à vouloir descendre dans la rue, persuadé que tous les patrons vont plus "en chier" que les prétendues vraies victimes de l'austérité ? Et bien c'est au moins vrai sur ce dernier point ; j'ai si peur qu'ils "en chient", que j'ai décrété leur cause comme étant ultra-prioritaire. En partant de cette idée (fixe), mes œillères ne peuvent être retirées. Mon discours n'est donc qu'à sens unique. Il faut baisser les charges (on dit plus poliment "cotisations sociales" chez les connards). Il faut accepter des boulots même au plus bas salaire. Il faut travailler plus d'heures, bandes de feignasses ! (Mais surtout pas en heures sup' mieux payées au delà de 35). C'est là que de petits insolents ayant l'esprit d'observation aiguisé me feront remarquer que mes consignes reflètent un dogme bien précis : Casquer le moins possible pour "les autres". Ces mêmes "autres" à qui je vais demander en premier plus d'efforts en ces temps difficiles. On pourra me répliquer qu'ils sont pourtant les plus exposés aux difficultés ? Alors je rétorque sèchement qu'il faut "réduire les dépenses", enfin… celles qui irritent mes convictions opposées au social. Logique. Inutile de débattre davantage avec moi.

Mais qui suis-je au fait ? Et bien je suis une sorte de bon petit soldat zélé du néolibéralisme le plus débridé. Je peux prendre les traits d'un quelconque chroniqueur d'émission télé, "journaliste", ou représentant politique, tous au service de la bonne cause. Chose amusante, je peux arriver à me dédoubler lors d'un pseudo-débat, faisant croire aux plus naïfs à une pluralité des opinions dans les grands médias. Exemple : "Il faut réduire les dépenses, le plus vite possible". Ce à quoi mon double "modéré" d'en face pourrait répondre : "Non, il faut réduire les dépenses, mais avec de la vaseline". Mes clones les moins modérés sont les champions de la surenchère et de l'absurde. Histoire de se démarquer, ils en arrivent à croire l'Humanité plongée dans un système jamais assez néolibéral, quand bien même il le serait déjà très clairement.

Pour beaucoup d'esprits chagrins, cette posture ultra-rigide où l'on considère qu'il n'y a pas d'alternative, évoque une forme d'autisme qui peut nous conduire droit dans le mur. Mais je n'ai que faire de vos plaintes lorsque j'étale les miennes à chaque tribune médiatique. Alors, laissez-moi la liberté de me plaindre que l'on ne chouchoute pas assez les riches. Laissez-moi la liberté de me plaindre du pauvre que je frappe même à terre en le traitant de feignant ou d'assisté. L'idéologie que je défends (maladivement ?) serait peut-être suffisamment omniprésente, mais laissez-moi encore ce formidable luxe de me plaindre qu'elle ne l'est pas assez !

EXPLICITE


smiley souriresmiley riresmiley oeilsmiley tristesmiley languesmiley surprissmiley perplexesmiley evil_souriresmiley evil_riresmiley evil_tristesmiley evil_langue
Signé (ou non) :

/!\ Les commentaires contenant des liens URL seront d'abord placés en attente de validation



COMMENTAIRES  PRÉCÉDENTS

« Dans ton avant dernier paragraphe, le petit soldat zélé du néolibéralisme peut aussi également prendre les traits d'un économiste. Il faut croire que le rabachage est une méthode à long therme qui lobotomise le peuple. » 05/05/2014 - 21:35:32 -Anonyme
 « Oui, c'est exact, mais en parlant de chroniqueur, je pensais justement aussi à des spécialistes-économistes "pas du tout orientés politiquement", qui "squattent" les médias »  05/05/2014 - 22:10 -EXPLICITE