COMMENT
image/svg+xml
le site
« Ah bon ? J'suis pas obligé de faire des rimes là ? »
Mode EN RAPPORT
infos image/svg+xml commentaires image/svg+xml ... téléchargement image/svg+xml
  1. Bien-pensance
infos image/svg+xml
- Infos sur ce morceau -Date2010Durée4:33StylesRapAmbiances/TonsIncarnation personnageIroniqueThèmesRéactionnairesConservatismeIntoléranceJe me mets dans la peau du portrait-type du parfait réactionnaire, conservateur, voire raciste. En faisant comprendre que la pathologie dont il souffre l'oblige à ruser pour canaliser ou exprimer ses pulsions d'intolérance, sous couvert de se faire passer pour un "rebelle", à l'aide de l'expression "bien-pensance" qu'il utilise à tout va pour railler ses opposants.
Morceau dans la continuité du deuxième couplet de Bien d'chez nous où j'interprétais déjà un genre de personnage à la Eric Zemmour.
couv album correspondant
Extrait de Entre dans mon jeu
- Vidéo correspondante -
aperçu vidéo clip correspondante
Bien-pensance (live)
  1. Bien-pensance
commentaires image/svg+xml ...
- Commenter ce morceau -
smiley souriresmiley riresmiley oeilsmiley tristesmiley languesmiley surprissmiley perplexesmiley evil_souriresmiley evil_riresmiley evil_tristesmiley evil_langue
Signé (ou non) :Votre site web :

/!\ Les commentaires contenant des liens URL seront d'abord placés en attente de validation
  1. Bien-pensance
téléchargement image/svg+xml
- Télécharger ce morceau -
Cliquer sur l'icône du format choisi et patienter quelques instants.
MP3
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
OGG
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
FLAC
...
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
infos image/svg+xml commentaires image/svg+xml ... téléchargement image/svg+xml
  1. Confusion
infos image/svg+xml
- Infos sur ce morceau -Date2014Durée5:09StylesRapAmbiances/TonsSombreIncarnation personnageThèmesExtrême droiteConspirationnismeAntisémitismeExpliquant en premier le contexte de désarroi qui a amené des personnes à s'orienter vers l'extrême droite, je m'en prends aux "icônes" qui ont une côte de popularité hélas non négligeable auprès des jeunes. Je pointe du doigt la confusion orchestrée par ces derniers pour faire entrer leurs idéaux dans les têtes, dans un discours mêlant prétendue critique du système en place, conspirationnisme tordu et antisémitisme sournois. Je fini par m'adresser de façon directe au portrait-type de la "proie" plus ou moins tombée dans ce piège.
couv album correspondant
Extrait de Voir ensemble
  1. Confusion
commentaires image/svg+xml ...
- Commenter ce morceau -
smiley souriresmiley riresmiley oeilsmiley tristesmiley languesmiley surprissmiley perplexesmiley evil_souriresmiley evil_riresmiley evil_tristesmiley evil_langue
Signé (ou non) :Votre site web :

/!\ Les commentaires contenant des liens URL seront d'abord placés en attente de validation
  1. Confusion
téléchargement image/svg+xml
- Télécharger ce morceau -
Cliquer sur l'icône du format choisi et patienter quelques instants.
MP3
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
OGG
.
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message
FLAC
...
fleche_activite_message fleche_activite_message fleche_activite_message

9:42
  1. Bien-pensance
  2. Confusion

TOUS LES BILLETS

Bienvenue

Mon siteMon parcours« J'ai bel et bien fini de me prendre la tête avec la programmation de ce foutu site… Ouf ! [...] »SUITE 10/09/2013

Ne vous laissez pas avoir par les ''nouvelles'' extrêmes droites - PARTIE 1

PolitiqueManipulationIntolérance« Ce billet pourrait s'adresser tout particulièrement à la jeunesse dite "issue des quartiers" (et accessoirement de l'immigration). Ce n'est pas un jugement brut sans prendre en compte le fait que tous ne tombent pas dans ce piège qui leur est tendu. [...] »SUITE 01/11/2013

Ne vous laissez pas avoir par les ''nouvelles'' extrêmes droites - PARTIE 2

PolitiqueManipulationIntolérance« Dans mon précédent billet, j'évoquais en France, le contexte dans lequel l'extrême droite avait tranquillement fait son bonhomme de chemin, surfant sur le désarroi généralisé d'une bonne partie du peuple. J'en reviens maintenant au présent. [...] »SUITE 02/11/2013

Macho, homophobe, ça rend pas plus viril

DiscriminationsHomophobieSociété« S'il y a un cliché qui revient sans arrêt dans la musique que je peux aimer et pratiquer c'est bien celui-ci : le bon gros gangsta entouré de bitches, pour bien afficher, jusqu'au grotesque, qu'il est "du bon côté de la barrière". [...] »SUITE 02/12/2013

Le luxe de se plaindre

NéolibéralismeSocial« Oyé braves gens ! Je viens vous faire part d'un terrible constat : il y a au dessus de vous, des personnes qui souffrent. Comment ? Vous ne ressentez pas leur souffrance ? C'est sans doute que vous êtes trop préoccupés par votre petit confort, vos petits ennuis, ou votre petite précarité quotidienne. [...] »SUITE 29/04/2014

Rap, qu'avez-vous à dire pour votre défense ?

RapPréjugés« "Accusé Rap, voici les faits qui vous sont reprochés. Trouble à l'ordre public de la musique. Perversion de la jeunesse. Incitation au meurtre. Que votre avocat s'exprime à présent. [...] »SUITE 29/08/2014

Fin de repas tragique

Charlie HebdoReligionInégalités« Nous sommes vers la fin d'un repas. Autour de la table, ça digère plus ou moins bien… Puis survient l'incident. Un des invités, sans doute un peu éméché, enchaîne des blagues d'une certaine lourdeur. [...] »SUITE 02/02/2015

Sous l'emballage, la musique

MarketingIndustrie musicaleMa musique« Au commencement, étaient simplement des sons, émis par divers instruments ou autres moyens, généralement en vue d'une certaine esthétique, rien de plus. [...] »SUITE 19/04/2015

Entre désarroi et n'importe quoi

PolitiqueLuttes sociales« Le monde d'aujourd'hui rappelle un constat évident, sauf si la mauvaise foi nous empêchait de le faire. Depuis fort longtemps, il n'y a jamais eu autant de concentration de richesses, de précarité, même dans les pays dits "riches". [...] »SUITE 29/07/2015

Ce n'est plus du Rap

RapIndustrie musicale« Je débute ce texte en précisant d'emblée que je ne suis pas une encyclopédie vivante du genre musical que je défends et pratique. Mais je prétends posséder la base de connaissances pour identifier ce que l'on nomme le Rap. [...] »SUITE 18/06/2016

Ça casse les urnes !

PolitiqueDémocratieMédias« Le décor est planté. Immobile depuis des décennies. Le cycle est toujours identique, et il débute comme ceci : la déception d'un mandat où la majeure partie des gens a fini par réaliser sa "mauvaise pioche" d'il y a quelques années. [...] »SUITE 06/04/2017

Il est interdit d'interdire (d'exploiter)

Lutte des classesViolence socialeNéolibéralisme« Il est des périodes de contestation généralisée qui marquent l'histoire d'un pays. Jusque dans ses slogans, parfois radicaux, dont on se souvient encore aujourd'hui. [...] »SUITE 21/04/2018

La nécessaire ''impolitesse'' de la contestation

Gilets jaunesRépressionDémocratie« En conclusion de mon précédent billet, j’avais émis l’hypothèse d’un mouvement de contestation du peuple, du moins, d’une partie. Il n’était pas très surprenant qu’elle finisse par se produire un jour sous une forme ou une autre [...] »SUITE 02/03/2019

Hypocrisies

HypocrisieIntoléranceReligion« Commençons par les faits. Deux jeunes femmes discutent en live sur Instragram. [...] »SUITE 04/03/2020

Coronavirus : Ce qu'il nous montre

CoronavirusSantéInégalités« C'est malheureux pour vous, mais il a fallu que je fasse irruption sur Terre, comme une bien mauvaise surprise réservée à l'humanité, une malédiction des temps modernes. [...] »SUITE 24/03/2020

Menacés, les puissants se défendent !

RépressionMédiasMépris de classe« Mes chers (puissants) semblables, l'heure est grave. Vous devez réaliser à quel point le mécontentement, la colère, s'accumulent envers nous ces dernières années. Il semblerait qu'il devienne de plus en plus difficile de les contenir. [...] »SUITE 08/01/2021
icone rubrique bonus

Billets


Ne vous laissez pas avoir par les ''nouvelles'' extrêmes droites - PARTIE 2
PolitiqueManipulationIntolérance02/11/2013Dans mon précédent billet, j'évoquais en France, le contexte dans lequel l'extrême droite avait tranquillement fait son bonhomme de chemin, surfant sur le désarroi généralisé d'une bonne partie du peuple. J'en reviens maintenant au présent.

Il faut reconnaitre que cette extrême droite a bien affiné sa stratégie ces dernières années. Mais elle a aussi connu des décompositions/recompositions (exemple : le mouvement identitaire, fondé en 2003). Elle ne se tient plus vraiment en un bloc, elle devient davantage "plurielle", avec différentes tendances (les uns antisémites, les autres islamophobes, d'autres encore homophobes, ou tout à la fois). Ses différents courants peuvent même en arriver à se "contredire". Et voici donc venir la "finesse" à laquelle je fais allusion. Par le passé, ce qui était qualifié d'extrême droite était, jusqu'à preuve du contraire, synonyme d'une ligne relativement simple : étranger dehors ! Mais ce contexte de mondialisation plus ou moins mal vécu par les classes moyennes est devenu une véritable aubaine, une sacré opportunité pour l'extrême droite ; celle d'élargir un peu plus son auditoire.

Beaucoup de monde aujourd'hui se rend bien évidement compte qu'il y a des profits exponentiels, mais en même temps, une mise en concurrence terrible entre les peuples, un chantage au droit à une vie décente… Et là, il devient plus aisé que par le passé de faire croire que le nationalisme le plus débridé, voire la xénophobie, seraient la solution ! Ce même nationalisme fanatisé, qui aime à dresser des frontières mentales entre les gens, qui en deviennent ignorants les uns des autres, se sentent bêtement supérieurs les uns aux autres, dans un beau climat pacifique de tolérance et de fraternité, à n'en pas douter. Loin de moi l'idée de défendre la mondialisation néo-libérale surtout voulue en premier par ceux qui n'en subissent jamais les conséquences néfastes. Mais le "chacun chez soit, pas de mélange", même de nos jours, n'est pas une solution hautement révolutionnaire, bien au contraire. En poussant la logique au maximum, afin de réaliser ce véritable "délire consanguin", on pourrait imaginer la réhabilitation de l'apartheid, l'interdiction du métissage (bête noire des intolérants) et davantage… Ces solutions qui ont déjà été "testées" par le passé, n'auraient évidement pas de conséquences incroyablement différentes si elles devaient être de nouveau employées de nos jours.

T-shirt ''La merde, ça passe mieux avec du sucreMais justement, si les idées d'extrême droite parviennent encore aujourd'hui à séduire et prendre de l'ampleur, c'est grâce à une nouvelle arme aussi sournoise que redoutable : la confusion.

Ah… Cette putain de confusion ! On peut y trouver tout et n'importe quoi. Quelques exemples :
- Mon pote est un négationniste de premier choix, oui mais attention, je suis pro-palestinien.
- Y'a trop d'immigrés… Mais c'est pour ton bien que je te dis ça, parce que tu comprends, si tu restais dans ton pays, tu ne serais pas exploité ici.
- Le système en place est injuste, nous sommes manipulés par ces sales jui.. euh sionistes (ça passe mieux).

Vous ne remarquez rien ? Et oui, chacune de ces phrases contient une affirmation avec laquelle une personne de tendance "humaniste" serait en accord, mais en même temps, on y a glissé un des éternels poncifs de la droite extrême. La merde, ça passe mieux avec du sucre, non ?

Le Front National l'a bien compris. Oublié le temps où Le Pen (père) ne s'embarquait guère dans une critique des injustices dues aux néo-libéralisme. Maintenant, on s'indigne aussi. Mais si possible en déplorant "les clandestins exploités qui font baisser les salaires" (Alors, pourquoi pas les régulariser ? Oups… Pardon Marine, je me suis emporté). J'en reviens justement à mes "précisions" de la première partie ("… l'extrême droite n'était (déjà) pas une fervente militante de la défense de la liberté d'expression, ni du droit des travailleurs face aux abus"[…], vous vous rappelez ?). Plus maline aujourd'hui, l'extrême droite, quelque que soit le contexte, s'empare du bon prétexte, toujours pour faire porter le chapeau aux "indésirables". Et quel prétexte plus mesquin que de s'improviser défenseur d'une cause pour laquelle on ne s'est jamais sincèrement battu en politique ? Prétendre défendre la liberté d'expression, alors qu'il ne s'agit que de leur liberté d'insulter les minorités. Prétendre défendre la laïcité, le droit des femmes, alors qu'il ne s'agit que de s'en prendre aux musulmans. Encore un exemple de cette stratégie de confusion. Et des esprits égarés (parfois même jusqu'à la gauche de la gauche) en arrivent à se rallier à la "cause".

Il n'y a pas si longtemps sur terre, on décrétait que certains êtres devaient vivre (ou mourir) selon le bon vouloir de ceux qui les considéraient comme "moins humains", "exploitables" ou "nuisibles". Mais cela n'empêche pas que des esprits égarés (encore et toujours) arrivent à trouver la tolérance "has been" et "politiquement correct", sous prétexte qu'ils ont digéré les élucubrations de je ne sais quel petit roquet réactionnaire médiatisé (Zemmour par exemple ?).

Ce n'est pas parce qu'une formule comme : "Le racisme, c'est mal" semble naïve, qu'il faudrait prôner son contraire. C'est parfaitement stupide !

Ce n'est pas parce que les grands médias racontent souvent n'importe quoi, que n'importe qui ayant des connaissances qu'il mêle à de la science-fiction devient la voix de la raison (Soral). Au passage, dans l'esprit "rebelle" du "maitre à penser" en question, au sujet de l'homosexualité ou du féminisme, il n'y aura ni Egalité ni Réconciliation possibles ; que des classiques positions conservatrices, même si le tout peut être saupoudré de références "de gauche" (Marx) pour faire passer la pilule (la merde ?).

Et ce n'est pas non plus parce qu'un "comique" prétend faire de l'humour (le sucre ?) en insistant lourdement sur les juifs, qu'il ne s'agit pas d'un premier degré refoulé à peine grillé (Dieudonné).

Concernant les deux derniers noms précédemment cités, je me permets de poursuivre. Puisqu'ils possèdent un auditoire de taille significative, c'est qu'ils ont déjà une notoriété bien réelle (surtout acquise auparavant pour l'un d'eux). Bien qu'étant nettement plus "indépendant", Internet est aussi un média, et ils n'existeraient pas sans un semblant de médiatisation. Ils font donc partie d'un petit système médiatique parallèle, ce qui ne change rien au principe, car c'est toujours le bon vieux "prestige" qui dicte sa loi, pour pouvoir accéder au devant de la scène. Dans ce petit milieu, ils sont des "stars". Alors, ces apparences de courageux militants marginaux que cela laisse suggérer chez les plus "fans" et ces postures de victimes de la censure pour s'attirer la sympathie du petit peuple fleurent bon la comédie stratégique.

Avec toutes ces différentes tactiques de manipulations, il est évident que toute personne n'ayant pas l'esprit critique et le recul suffisant pour flairer l'arnaque, a de bonnes chances de se faire influencer. Elle peut finir par croire que même ceux qui s'affichent comme étant "les ennemis de ses ennemis" (la mondialisation, par exemple) peuvent être des alliés. C'est hélas bien plus complexe. Et oui, l'étiquette "anti-système" ne veut pas forcément dire "de confiance".

Pour rappel, j'ai débuté la première partie de ce billet en précisant qu'il s'adressait en particulier à la jeune population des quartiers. C'est logiquement pour l'inviter à la lucidité, et ce, malgré les difficultés qu'elle peut connaître. Ne jamais oublier que l'extrême droite se nourri du désarroi, de la désolation sociale et d'un besoin de se défouler sur "quelque chose". C'est sur ce terrain que se sont engagées les "nouvelles" formes d'extrême droite, utilisant la rancoeur vis-à-vis du système, pour mieux se rendre attrayantes. J'insiste sur le fait que la victime idéale n'a en général pas de grande réflexion politique, ni trop d'esprit critique, donc de capacité à refuser sans ambiguïté ce qui est inacceptable. C'est dans cette faille que l'on peut glisser tout et n'importe quoi : Les juifs dominent le monde, le métissage et le multi-culturalisme causeront notre perte, tout est "décadent", etc. (Ce dernier mot "décadent" m'amuse beaucoup, c'est l'expression passe-partout chez l'extrême droite de type plus-propre-que-moi-tu-meurs). Et quand le conditionnement est bien en place dans sa tête, il devient malheureusement plus facile pour la "victime" de lancer ces affirmations toutes faites que de se demander comment elle en est arrivée à le faire.

Mieux vaut garder la lucidité. Et ne pas oublier que la merde, ça passe mieux avec du sucre.

EXPLICITE


smiley souriresmiley riresmiley oeilsmiley tristesmiley languesmiley surprissmiley perplexesmiley evil_souriresmiley evil_riresmiley evil_tristesmiley evil_langue
Signé (ou non) :

/!\ Les commentaires contenant des liens URL seront d'abord placés en attente de validation